Proposer aux consommateurs des produits de haute qualité afin qu’ils privilégient nos marques à celles de la concurrence, tel est le principe sur lequel reposent nos activités. Mais la vente de produits du tabac n’est pas chose aisée. La société et nos consommateurs ont des attentes par rapport à la production et la vente des produits du tabac.

Par le biais de discussions avec les consommateurs, nous avons découvert les sujets qui les intéressent et ce qu'ils attendent de nous. Nous savons également qu’ils s’inquiètent sur certains sujets et qu’ils ne se sentent pas toujours entendus.

Cette page vous présente un aperçu des sujets les plus abordés lors des diverses discussions portant sur le tabac.

Informations sur les produits

Selon les consommateurs, il est important de bien informer la population des risques du tabac sur la santé. La plupart d’entre eux s’accordent à dire que les produits du tabac doivent porter un avertissement en matière de santé et que les informations sur les risques du tabac doivent être claires et transparentes. Cette responsabilité incombe dans un premier temps aux autorités mais nous jouons également un rôle important à cet égard. Dans le chapitre Fumer et Santé du présent site web, vous trouverez davantage d'informations à ce sujet. Nous sommes également transparents sur les ingrédients des produits du tabac. Dans la mesure où il existe encore quelques zones d’ombre à ce sujet, British American Tobacco a conçu un site web spécial sur la composition de ses produits. Sur www.ingredients-com et sur les pages relatives aux ingrédients de ce site web, vous trouverez davantage d’informations au sujet de la composition ainsi que les ingrédients utilisés pour votre produit.

Diminution des risques

Les consommateurs pensent que la diminution des risques doit être une priorité de premier ordre pour l’industrie du tabac. De tout premier ordre même, selon certains. La diminution des risques n’est pas chose facile mais nous nous y appliquons. Pour la diminution des risques, British American Tobacco Benelux s’appuie fortement sur des analyses et des recherches du Groupe. Toutefois, en Benelux nous souhaitons souligner l'importance de la reduction des risques et évoquer l'utilité de produits du tabac moins nocifs. Divers experts de la santé indépendants reconnaissent que le tabac sans fumée est considérablement moins nocif que les cigarettes. Dans les chapitres relatifs à la diminution des risques et au snus sur ce site web, vous trouverez davantage d'informations à ce sujet.

Âge minimum

Les consommateurs indiquent que le tabac n’est pas un produit destiné aux jeunes. Nous partageaons ce point de vue et pensons que nous vendons un produit pour adultes car seuls des adultes sont aptes à faire le choix mûrement réfléchi de fumer ou non. Aux Pays-Bas, l’âge minimum légal pour la vente de produits du tabac est de 16 ans. En Belgique, l’âge minimum légal requis est de 18 ans depuis 2004. Dans ses standards internationaux du marketing, British American Tobacco plaide pour cet âge. Selon nous, l’âge de 18 ans correspond davantage à l’âge adulte. L’utilisation d’un âge minimum est un instrument pertinent des autorités pour décourager le tabagisme chez les jeunes. Pour davantage d'informations à ce sujet, veuillez consulter le chapitre 'Prévention du tabagisme chez les jeunes' du présent site.

Le tabac dans les lieux publics

L’interdiction de fumer dans l’horeca est devenu un sujet brûlant pour bon nombre de consommateurs. Ils ont bien souvent l’impression de ne pas être entendus dans le débat social portant sur ce thème. Beaucoup d’entre eux ne sont pas opposés à ce que l’on instaure des limites mais pensent qu’une interdiction radicale est exagérée. Ils se sentent exclus et sont davantage en faveur de systèmes de ventilation et de l’installation de zones distinctes dans les établissements horeca. C’est également notre point de vue. Pour en savoir davantage sur l'interdiction de fumer dans l'horeca, nous vous invitons à parcourir le chapitre 'Interdiction de fumer dans l’horeca' du présent site web.

Commerce illicite

Les consommateurs ne considèrent pas toujours le commerce illicite comme un problème mais ne sont bien souvent pas suffisamment informés des risques liés à ce trafic. En achetant des cigarettes illicites et de contrefaçon, ils soutiennent quelquefois malgré eux des organisations criminelles ou terroristes. Ce sujet vous préoccupe? Cette question est abordée dans le chapitre 'Notre vision de la contrebande'.

Page mise à jour le 12/07/2011 11:16:08 GMT